En région Centre Val de Loire, plus d’une entreprise sur deux est à l’arrêt  ; dans le bâtiment et les travaux publics, dans les hôtels, cafés, restaurants, plus de 80% des salariés sont en chômage partiel. Pour faire face à cette situation et éviter qu’elle ne se traduise bientôt par des dépôts de bilan en chaîne, les principaux acteurs économiques de la région, aux côtés de l’Etat et de la Région, appellent à travers un Pacte régional à la mobilisation de toutes les forces vives, chefs d’entreprises et salariés. L’objectif à court terme est de faciliter la reprise d’activité via un dialogue social renforcé dans le strict respect des mesures de protection sanitaire. A moyen terme, il sera de s’assurer de la pérennité des entreprises, dont nombre d’entre elles ont été très affectées par la crise, voire de favoriser la relocalisation d’activités sur la région dans une perspective de développement durable.

arton18642-d5306.jpg, mai 2020

“Nous ne travaillerons plus comme avant”

“Notre obsession, c’est la préservation de l’emploi” affirme Pierre POUËSSEL, le Préfet de région. “A l’évidence, l’organisation du travail va être durablement transformée avec l’essor du télétravail et la nécessité de définir dans chaque entreprise des procédures adaptées pour s’assurer de la santé et de la sécurité des salariés. Cela nécessite plus que jamais un dialogue social renouvelé”.

Inventer de nouveaux modes d’organisation

Même son de cloche côté syndical : “Il faut que nous inventions de nouveaux modes d’organisation et cela passe par un dialogue social direct entre représentants de salariés et employeur”. “S’il faut que la reprise s’opère avec prudence, de manière progressive, il est nécessaire que des accords de reprise d’activité soient négociés rapidement dans chaque entreprise” remarque quant à elle Jessica GOUINEAU de l’UNSA. “Je salue la dynamique collective qui a présidé à l’élaboration de ce Pacte” souligne François Bonneau, Président du Conseil régional” qui veut aussi rappeler les objectifs du Pacte en matière de formation via notamment la relance de l’apprentissage et la promotion du dispositif “FNE Formation” permettant à des salariés en chômage partiel de se former et de développer ainsi leurs compétences. La Région envisage aussi d’initier un Forum régional cet été sur la question de la relocalisation des activités dans une perspective de développement durable. Pour conclure, Pierre POUËSSEL rappelle que ce Pacte matérialise un processus d’échange et de co-construction hebdomadaire avec les acteurs économiques qui a été initié à la Préfecture dès le 13 mars dernier et qui va se poursuivre afin de suivre au mieux la mise en oeuvre des objectifs visés par le Pacte régional.

Document à télécharger: Pacte régional économique et social

lisere-web.png