Grève le 17 décembre

Capture d’écran 2019-12-13 à 11.40.03.png, déc. 2019

lisere-web.png

Ni puni·es, ni perdant·es : grève et manifestations le 17 décembre

<br /> Pour qu’il n’y ait ni puni·es, ni perdant·es, l’UNSA appelle l’ensemble des salariés à se mobiliser et à faire grève le mardi 17 décembre.



orléans.jpg, déc. 2019

12 décembre-2019

Hier, le Premier ministre a levé le voile sur ses intentions concernant la réforme des retraites. Imprécisions, manque de prospective et nouvelle mesure punitive : tel est le bilan des annonces.

Certes quelques-unes sont à mettre à l’actif des propositions et des actions de l’UNSA : - La première génération concernée sera celle née en 1975. Ce qui permet de protéger ceux qui sont à 12 ans de leur retraite et qui ont fait des choix de carrière et de vie en fonction du régime actuel. Ces 12 années laisseront également le temps nécessaire pour améliorer les carrières, les salaires, la qualité de vie au travail de l’ensemble des salariés. - Les salariés, nés à partir de 1975, bénéficieront de 100 % de droits acquis dans l’actuel régime. Ce qui est une garantie indispensable en particulier pour celles et ceux qui y ont déjà accompli une part significative de leur carrière

Mais au final le compte n’y est pas !

Pour une grande part, les mesures avancées continuent à entretenir le flou et manquent d’engagements concrets :

- Les propos sur la pénibilité sont très décevants. Des négociations doivent s’ouvrir rapidement et bien concerner l’ensemble des métiers. - Les personnels de santé publique, les forces de l’ordre et les pompiers, les agents territoriaux, les fonctionnaires ayant peu ou pas de primes (dont les enseignants), les salariés de la SNCF, de la RATP… restent sur leur faim car aucune garantie ne leur a été concrètement apportée. Il ne suffit pas de dire que des discussions vont commencer, il faut préciser quand, à quel rythme et pour aller dans quelle direction.

Pire, le Premier ministre compte mettre en place, pour l’ensemble des salariés, un âge pivot de 64 ans en 2027 avec une montée en charge dès 2022. Cette mesure financière est particulièrement punitive : dès 2022, les salariés âgés de 62 ans seront obligés de travailler quelques mois de plus sauf à se voir imposer un malus supplémentaire. L’UNSA avait proposé que ne soit pas mêlées retraite universelle et mesures financières. Le gouvernement a fait le choix contraire et fait porter cet effort supplémentaire aux seuls salariés. Ce n’est pas acceptable pour l’UNSA.

L’UNSA n’est pas dans une logique du tout ou rien qui se traduit très souvent par rien du tout. Au contraire, l’UNSA accentuera ses pressions sur le gouvernement, en discutant et argumentant jusqu’au bout, pour qu’il modifie sa copie.

Pour qu’il n’y ait ni puni·es, ni perdant·es, l’UNSA appelle l’ensemble des salariés à se mobiliser et à faire grève le mardi 17 décembre.

chartres.jpg, déc. 2019

lisere-web.png

Dossier des retraites : Mener un combat efficace

Dans le contexte complexe de la réforme des retraites, nous tenons à rappeler le positionnement de l’UNSA.

Un positionnement déterminé

L’UNSA a fait le choix de maintenir au feu les deux fers de l’action :

• la négociation jusqu’au bout afin de protéger les salariés des effets négatifs de la réforme ou pour obtenir des avancées (comme par exemple l’augmentation au niveau du SMIC des plus petites retraites).

• la mobilisation dans les secteurs qui seraient les plus impactés par la réforme et qui sont en attente légitime de garanties et de compensations ;

Ce positionnement a été construit depuis septembre en lien permanent et en complicité avec les fédérations et syndicats de l’UNSA les plus mobilisés (RATP, Ferroviaire, Éducation, Territoriaux…) mais également avec nos fédérations qui peuvent trouver, dans cette réforme, des améliorations à la situation des salarié·es qu’elles syndiquent.

C’est cet équilibre entre les deux modalités de notre action qui assure à l’UNSA sa capacité à parler au nom de tous les salarié·es.

Nous avons ainsi une parole libre et assumée collectivement, par toutes nos composantes.

Le rôle pivot de l’UNSA

Le gouvernement a décidé d’enjamber le 5 décembre. Après cette date, nous regarderons avec attention quelles seront ses réponses. La balle est dans son camp. Il peut faire le choix d’assurer des transitions longues et d’éviter de fabriquer des punis de la réforme par une application précipitée ou brutale. S’il fait le choix inverse, l’UNSA saura hausser le ton pour faire connaître son opposition.

L’UNSA a choisi de porter des positionnements clairs et précis, sans caricature ou simplisme. C’est la raison pour laquelle, les fédérations mobilisées de l’UNSA ont fait le choix de ne pas mêler leurs revendications catégorielles légitimes à la plate-forme du refus de tout et aux manifestations de la convergence politicienne. La confusion serait préjudiciable au combat à mener et contreproductif pour les salariés concernés.

Dans le même souci de clarté et d’efficacité en région Centre, les fédérations et syndicats de l’UNSA (Éducation, Territoriaux, Ferroviaire, Justice, Transports) appelant à l’action le 5 décembre manifesteront ostensiblement en fin de manifestation afin de porter clairement les revendications spécifiques qu’elles mettent en avant.

lisere-web.png

Grève du 5 décembre

en greve le 5.PNG, nov. 2019

Bourges, 10h, Place Séraucourt

St Florent s/ Cher, 10h30, Place de la République

St Amand Montrond, 10h30, Place de la République

Vierzon, 10h30, Forum République

Vendôme, 9h, Bourse du Travail

Romorantin, 11h, sous-préfecture

La Guerche s/ l’Aubois, 10h30, Place du Général De Gaulle

Chartres, 14h30, Place des Halles

Chateauroux, 10h, Place de la République

Tours, 10h, Place de la Liberté

Blois, 14h, devant le centre hospitalier

Montargis, 10h30, Place du Pâtis

Orléans, 10h30, Cathédrale

mot d'ordre.PNG, nov. 2019

lisere-web.png

Comprendre les enjeux de la réforme des retraites

Retrouver l’ensemble des articles de l’Unsa sur la réforme des retraites pour bien comprendre.
arton1253-3e30e.png, nov. 2019

1- La réforme aura-t-elle bien lieu ?

2- Quels sont les enjeux de la réforme ?

3- Le financement des retraites est-il assuré ?

4- Y a-t-il des marges de manœuvre dans la concertation ?

5- Quels seront les éléments du futur régime universel ?

6 - Comment seront convertis, dans le système universel, les droits acquis dans le système actuel ?

7 - Le fonctionnement par points, qu’est-ce que c’est et comment ça marche ?

8 - Est-ce que la valeur du point peut baisser en cours de carrière ?

9 - Avec un régime à points, finie la répartition ?

10- Ma pension va t’elle baisser ?

lisere-web.png

- page 1 de 18

 

À propos | Contact | Administration