Préfecture-Orléans-1-250.jpgSuite à la tribune parue dans Les Echos affirmant les revendications de l’UNSA, la CFDT et la CFTC au sujet des décrets d’application des ordonnances, une demande d’audience a été faite en région Centre-Val de Loire auprès du Préfet afin de porter les mêmes exigences.

Philippe FROMENT (UNSA), Gilles LORY (CFDT) et Philippe VILLARD (CFTC) ont été reçus par le Secrétaire Général chargé des Affaires régionales.

Ils ont rappelé que leurs organisations n’étaient pas demandeuses d’une nouvelle réforme du code du travail mais qu’elles ont néanmoins participé aux concertations estivales.

Ils ont explicité leurs déceptions concernant plusieurs sujets : facilité pour licencier, périmètre d’appréciation pour les licenciements économiques, mise en place d’un barème pour les indemnités prud’homales en cas de licenciement abusif, fusion forcée des IRP…

Ils ont ensuite explicité leurs attentes en matière de décrets d’application afin de contrebalancer certains aspects négatifs des ordonnances, notamment concernant le nombre de représentants du personnel et les moyens qui leur seront dévolus.

lisere-web.png